• Produits1A
    (en milliards de dollars)
     
    2015: 2,4, 2016: 2,8, 2017: 2,8
  • Résultat net1A
    (en millions de dollars)
     
    2015: 847, 2016: 992, 2017: 1 090
  • Coefficient d'efficacité
    (%)
     
    2015: 52,6, 2016: 48,2, 2017: 48,5
  • Valeur à risque (VAR) moyenne
    (en millions de dollars)
     
    2015: 4,0, 2016: 5,8, 2017:
1A)
Certaines informations des périodes précédentes ont été reclassées afin de rendre leur présentation conforme à celle adoptée pour l'exercice considéré. Pour plus de précisions, voir la section Modifications à la présentation de l'information financière.

Marchés des capitaux – Prix et reconnaissance

  • Lauréats du prix « Canada Derivatives House of the Year » – Americas Derivatives Awards de Global Capital, 2017
  • Nommés « Top Canadian Prime Broker » lors des Canadian Hedge Fund Awards de 2017 – Alternative IQ
  • Premier prix pour plusieurs opérations – 2017 IJGlobal Americas Deals of the Year Awards :
    • Financement de projet, Amériques – Terminal portuaire de Kingston, en Jamaîque
    • Refinancement, Amériques – Refinancement de Sabine Pass et de Creole Trail
    • Financement d'acquisition, Amériques – Autoroute surélevée à Chicago
    • Financement d'acquisition, Europe – Aéroport de Londres
    • Financement d'acquisition, Asie-Pacifique – Port de Melbourne
    • Financement de projet, Afrique – Projet cuprifère Oyu Tolgoi, Mongolie
  • Au premier rang pour le nombre d'opérations dans le domaine de la syndication de prêts au Canada — Classements des syndicataires chefs de file de Thomson Reuters et de Bloomberg de janvier à septembre 2017
  • Produits – Marchés CIBC, réseau mondial1B
    (en millions de dollars)
    2015: 1 356, 2016: 1 645, 2017: 1 601
  • Produits – Services financiers aux entreprises et services de Banque d'investissement1B
    (en millions de dollars)
    2015: 1 050, 2016: 1 093, 2017: 1 216
1B)
Certaines informations des périodes précédentes ont été reclassées afin de rendre leur présentation conforme à celle adoptée pour l'exercice considéré. Pour plus de précisions, voir la section Modifications à la présentation de l'information financière.

En tant que chef de file des produits des marchés des capitaux au Canada et partenaire bancaire de nos clients dans le monde, Marchés des capitaux ont agi à titre de :

  • conseiller financier exclusif de Pembina Pipeline Corp. dans le cadre de son acquisition de Veresen Inc. pour un montant de 9,7 G$;
  • co-responsable des registres dans le cadre d'une émission de débentures subordonnées convertibles non garanties de 1,4 G$ représentées par des reçus de versement pour Hydro One Ltd. à l'appui de l'acquisition d'Avista Corporation, co-coordonnateur mondial et co-responsable des registres dans le cadre d'un placement secondaire par prise ferme d'actions ordinaires d'Hydro One Ltd. d'un capital de 2,8 G$ par la province d'Ontario et co-responsable des registres dans le cadre d'un placement en deux tranches de billets à moyen terme pour un capital de 950 M$;
  • conseiller financier de Metro Inc. dans le cadre de l'acquisition de Le Groupe Jean Coutu (PJC) Inc. à un montant de 4,5 G$ et co-responsable des registres et co-syndicataire chef de file lors de la conclusion de nouvelles facilités de 3,45 G$ à l'appui de l'acquisition; également, co-chef de file lors de la vente, par Metro, d'actions subordonnées avec droit de vote de Couche-Tard d'un montant de 650 M$ par voie de prise ferme en bloc;
  • co-responsable des registres dans le cadre du premier appel public à l'épargne de 1,75 G$ de Kinder Morgan Canada Ltd. et co-responsable des registres et co-syndicataire chef de file lors de la conclusion de facilités de crédit de 5,5 G$ aux fins du financement du projet d'agrandissement du réseau de Trans Mountain, et co-responsable des registres lors de l'émission d'actions privilégiées d'un capital de 300 M$;
  • preneur ferme chef de file et co-responsable des registres lors de l'émission en quatre tranches d'obligations nominales de premier rang garanties à fonds d'amortissement d'un capital de 1,4 G$ pour Alberta PowerLine LP;
  • conseiller financier exclusif de Teck Resources Limited dans le cadre de sa vente à Waneta Dam pour un montant de 1,2 G$;
  • conseiller financier de Sentry Investments lors de sa vente à Cl Financial pour un montant de 780 M$;
  • conseiller financier exclusif de la Société aurifère Barrick lors de la vente d'une participation de 50 % dans la mine Veladero en Argentine à Shandong Gold Mining Co., Ltd. pour 960 M$ US;
  • syndicataire chef de file et co-responsable des registres dans le cadre d'un placement par prise ferme de reçus de souscription de 414 M$ et d'un placement d'actions privilégiées d'un capital de 300 M$, et co-syndicataire chef de file et co-responsable des registres lors de l'émission de billets à moyen terme non garantis de 425 M$ pour Intact Corporation financière en appui à son acquisition de OneBeacon Insurance Group, Ltd à un montant de 1,7 G$ US;
  • responsable des registres chef de file lors du premier appel public à l'épargne d'un capital de 391 M$ pour la double inscription à la Bourse de Toronto et à la Bourse de New York de Canada Goose Holdings Inc. et du placement secondaire d'actions subordonnées avec droit de vote d'un capital de 259 M$ US, et syndicataire chef de file dans le cadre du placement de prêts à terme B d'un montant de 163 M$ US, et agent administratif et co-syndicataire chef de file lors de la conclusion de la facilité de crédit adossée à des actifs d'un montant de 250 M$.

Résultats1C

Tableau des résultats de Marchés des capitaux des trois derniers exercices, de 2017 à 2015.
En millions de dollars, pour l'exercice clos le 31 octobre 2017 20162C 20152C
Produits
Marchés CIBC, réseau mondial 1 601 $   1 645 $ 1 356 $
Services financiers aux entreprises et de Banque d'investissement 1 216 1 093 1 050
Divers 6 18 (2)
Total des produits3C 2 823 2 756 2 404
Dotation à (reprise de) la provision pour pertes sur créances (4) 155 44
Charges autres que d'intérêts 1 373 1 328 1 264
Résultat avant impôt sur le résultat 1 454 1 273 1 096
Impôt sur le résultat3C 364 281 249
Résultat net 1 090 $ 992 $   847 $
Résultat net applicable aux :
Actionnaires (a) 1 090 $ 992 $ 847 $
Coefficient d'efficacité 48,6 % 48,2 % 52,6 %
Rendement des capitaux propres4C 35,5 % 30,6 % 35,7 %
Charge au titre du capital économique4C (b) (299) $   (314) $   (284) $
Profit économique4C (a+b) 791 $   678 $   563 $
Actif moyen (en milliards de dollars) 156,4 $   154,8 $   134,7 $
Équivalents temps plein 1 314 1 260 1 270
1C)
Pour de l'information sectorielle supplémentaire, se reporter à la note 28 des états financiers consolidés.
2C)
Certaines informations ont été reclassées afin de rendre leur présentation conforme à celle adoptée pour l'exercice considéré. Pour plus de précisions, voir la section Modifications à la présentation de l'information financière.
3C)
Les produits et l'impôt sur le résultat sont présentés sur une BIE. Par conséquent, les produits et l'impôt sur le résultat comprennent un ajustement selon la BIE de 298 M$ (474 M$ en 2016 et 482 M$ en 2015). Les montants compensatoires équivalents inclus dans les produits et l'impôt sur le résultat sont présentés dans Siège social et autres.
4C)
Pour plus de précisions, voir la section Mesures non conformes aux PCGR.

Aperçu financier

Le résultat net a augmenté de 98 M$, ou 10 %, par rapport à 2016, en grande partie en raison d'une reprise de provision pour pertes sur créances, contre une dotation à la provision pour pertes sur créances en 2016, et de l'augmentation des produits, en partie neutralisées par la hausse des charges autres que d'intérêts et de l'impôt sur le résultat.

Produits

Les produits ont augmenté de 67 M$, ou 2 %, par rapport à 2016.

Les produits de Marchés CIBC, réseau mondial ont diminué de 44 M$, ou 3 %, ce qui est essentiellement attribuable à la baisse des produits tirés de la négociation de dérivés sur actions, de taux d'intérêt et de change, contrebalancée en partie par la hausse des produits tirés des activités de financement dans les marchés mondiaux, de la négociation de dérivés sur actions, de la variation des réserves ayant trait aux expositions sur dérivés des clients et au profit à la vente d'un placement.

Les produits de Services financiers aux entreprises et de Banque d'investissement ont augmenté de 123 M$, ou 11 %, en raison surtout de la hausse des profits du portefeuille de placement, de l'intensification des activités de souscription de titres de créance et de l'accroissement des produits de Services financiers aux entreprises, en partie contrebalancés par la baisse des produits tirés des activités de souscription de titres de créance.

Les produits Divers ont reculé de 12 M$, ou 67 %, compte tenu de la baisse des produits provenant de nos activités en voie de liquidation, étant donné que les résultats de 2016 comprenaient un profit lié aux activités de crédit structuré en voie de liquidation, présenté à titre d'élément d'importance.

Dotation à la provision pour pertes sur créances

Les résultats de 2017 comprennent une reprise de provision pour pertes sur créances de 4 M$, contre une dotation à la provision pour pertes sur créances de 155 M$ en 2016, en raison surtout du meilleur rendement dans le secteur du pétrole et du gaz. Les résultats de l'exercice précédent comprenaient également des pertes dans notre portefeuille d'activités de financement à effet de levier abandonnées en Europe, présentées à titre d'élément d'importance.

Charges autres que d'intérêts

Les charges autres que d'intérêts ont monté de 45 M$, ou 3 %, en regard de 2016, ce qui reflète principalement la hausse des dépenses liées aux initiatives stratégiques et de la rémunération liée au rendement.

Impôt sur le résultat

L'augmentation de 83 M$, ou 30 %, de l'impôt sur le résultat comparativement à 2016 s'explique surtout par la hausse du résultat et l'incidence des variations de la proportion du résultat assujetti à des taux d'impôt variés dans différents territoires.

Actif moyen

La hausse de 1,6 G$, ou 1 %, de l'actif moyen en regard de 2016 s'explique essentiellement par une augmentation des valeurs du compte de négociation, contrebalancée en partie par une baisse des soldes des prêts.